+33 6 27 29 43 36 | +33 4 22 46 17 33 contact@mirror-pool-concept.fr

Traitement de l’air

Le traitement de l’air des piscines intérieures

Si elle n’est pas correctement entretenue, votre piscine d’intérieur peut connaître de sérieux problèmes d’humidité. Outre une bonne isolation et un système de ventilation efficace, il est important de déshumidifier la pièce pour prolonger la durée de vie de vos équipements le plus longtemps possible.

Pourquoi traiter l’air de votre piscine intérieure ?

L’humidité est provoquée par la rencontre de deux éléments : l’eau et l’air. Dans le cas d’une piscine couverte, l’espace est cloisonné. L’air de la pièce étant chaud, l’eau stagnante de votre bassin s’évapore, mais la vapeur d’eau n’est pas correctement évacuée. Cela provoque alors une saturation de l’humidité et de la condensation.

Le risque principal est que cette humidité dégrade la structure de votre piscine, mais aussi votre mobilier et de vos murs. Vous pourrez voir apparaître de la moisissure, accompagnée souvent de mauvaises odeurs. Cela peut avoir également un impact sur votre santé : problèmes respiratoires, allergies, etc.

Ainsi, le taux d’hygrométrie de votre bassin intérieur doit se trouver entre 60 % et 70 % pour conserver une qualité de l’air correcte. Un déshumidificateur peut ainsi vous aider à contrôler l’humidité relative de la pièce.

 

 

Quels sont les différents types de déshumidificateur d’air ?

Autrefois, pour contrôler l’humidité de l’air, on remplaçait l’air intérieur de la piscine par de l’air frais. Cet air neuf améliore le confort, mais le réchauffer peut vite devenir coûteux en termes de consommation énergétique. Nous avons connu ces dernières années une inflation des prix de l’énergie et une prise de conscience écologique. Cela a conduit les constructeurs à se pencher plutôt vers le recyclage de l’air.

 

Le déshumidificateur à condensation

Il se compose d’un ventilateur, d’une unité de refroidissement ,et le cas échéant, d’une admission d’air extérieur. L’unité de refroidissement est elle-même constituée d’un évaporateur, d’un condenseur et d’un compresseur.

Un déshumidificateur à condensation aspire l’air humide et va le diriger vers l’évaporateur, alimenté par un compresseur. L’évaporateur possède une température négative. Cela va provoquer un choc thermique et condenser la vapeur d’eau. L’air alors traité est chauffé et réinjecté dans la pièce. L’air est renouvelé régulièrement, évitant ainsi les problèmes d’humidité.

Ce système de déshumidification a pour avantage d’être facile à installer et peu coûteux. En revanche, il ne peut admettre qu’un volume d’air neuf limité. Il est donc plus adapté pour les piscines des particuliers, d’hôtels ou de spas, de par leur taille réduite à modérée, car elles n’exigent pas un gros volume d’air frais.

 

Le déshumidificateur à ventilation (à double flux)

Un déshumidificateur à double flux comprend un ventilateur, une section de récupération de la chaleur, d’une section de mélange. L’air peut ainsi être remplacé partiellement ou totalement. Il peut aussi être équipé d’une pompe à chaleur qui offre une meilleure récupération de la chaleur et réduit le volume d’air extérieur nécessaire.

Ici, l’air humide et chaud est aspiré et remplacé par de l’air extérieur sec. Puis, il est capté par le caisson de récupération de chaleur, qui se trouve généralement dans un échangeur thermique à plaques.

Ce système par ventilation a pour avantage de réguler de façon optimale l’humidité et la température de la pièce. Il permet d’utiliser autant d’air extérieur que nécessaire. En revanche, il ne sera pas utilisable si l’air extérieur est plus humide que l’air intérieur. Il est aussi plus cher et plus volumineux à installer. Il est donc plutôt conçu pour les grandes piscines publiques.